Notre historie

Dans le cadre de la III Conférence mondiale sur le travail des enfants (Brasilia, octobre 2013), un groupe de pays de l'Amérique latine et les Caraïbes décida de s’engager dans l’accélération de la réduction du travail des enfants dans la région et surmonter la stagnation que l’indicateur enregistrait. C’est ainsi qu’est née l’Initiative Régionale Amérique latine et les Caraïbes sans travail des enfants, une plate-forme d’action intergouvernementale avec le soutien technique du Bureau Régional de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), qui en a assumé le Secrétariat technique.

En décembre 2013, grâce à l’initiative du Gouvernement du Pérou, s’est tenue la première réunion du groupe promoteur et on a élaboré le Document Cadre, dans lequel ont été définis les objectifs, résultats et lignes d’action de l’Initiative Régionale. Ce document a été envoyé à 33 pays d’Amérique latine et les Caraïbes, les invitant à rejoindre l’Initiative Régionale et à désigner un Point focal pour la coordination de sa mise en œuvre.
En septembre 2014, à Brasilia, a eu lieu la Première Réunion des Points focaux de l’Initiative Régionale, avec la participation de 24 pays de la région. On y a convenu le Plan de Travail 2014 – 2015, la structure opérationnelle de l’Initiative, les sujets prioritaires d’intervention qui sont devenus par la suite les facteurs d’accélération et le brouillon de la Déclaration de Constitution de l’Initiative. Dans cette réunion, les organisations d’employeurs et de travailleurs ont rejoint l’Initiative, à travers quatre représentants régionaux de chaque groupe.

En octobre 2014, à Lima, pendant la 18 Réunion Régionale Américaine de l’OIT, les ministres du Travail de 24 pays ont signé le Procès-verbal de Constitution de l’Initiative régionale Amérique latine et les Caraïbes sans travail des enfants. Par la suite, le document a été signé par Haïti et la Grenade, qui ont rejoint formellement le réseau de 26 pays qui composent actuellement l’Initiative.
 
En juillet 2015, l’Initiative a convoqué la Première Table de Coopération Sud-Sud pour accélérer la réduction du travail des enfants. 22 pays membres ont assisté au rendez-vous et 82 accords ont été conclus de cette manière : 60 manifestations d’intérêt, 17 définitions d’engagement et 5 annonces d’accord liées aux facteurs d’accélération (communautés autochtones, éducation, agriculture, chaines de valeur, migration, emploi des jeunes, décentralisation et nouvelles technologies de l’information). Dans cette même réunion, on a approuvé le Deuxième Plan de Travail 2015-2016 de l’Initiative Régionale.